Les nombres dans la peinture

18 Août

Voici une activité que je pense mener sur les deux première semaines
pour compléter la découverte des premiers nombres dont j’ai
parlé ici et la mise en place du rituel “Chaque jour compte”.

Chaque jour, je présenterai aux enfants un tableau ayant un lien avec
le nombre du jour. Je l’afficherai sur le TBI et les enfants
se rassembleront devant.

Déroulement des séances:
1 Lecture d’image
Observation silencieuse du tableau
Oralisation: chacun pourra dire ce qu’il voit.
Je compléterai la description du tableau avec les éléments que
j’ai pu trouver.

2 Le vocabulaire
Je demanderai aux enfants de nommer les différentes couleurs,
de parler des éléments du tableau en utilisant le vocabulaire
de position et de trouver un mot (ou deux ) pour dire ce qu’ils
ressentent face à ce tableau.

3 Le lien avec le nombre du jour
Je laisserai les enfants trouver seuls quel est le lien. Celui-ci
est évident sur plusieurs tableaux. Mais pour les deux premiers
(as, deux = double) il sera peut-être nécessaire d’expliquer et
de justifier qu’il s’agit du “un” et du “deux”

4 Lecture du titre
Je dévoilerai ensuite aux enfants le nom du tableau
(pour ceux que j’ai pu trouver) et le nom de l’auteur.
Avant de lire moi-même , je leur demanderai de trouver des indices:
lettres connues, mots connus, en donnant des preuves de ce qu’ils
disent.

Liste des tableaux

Le premier tableau s’intitule: “Le tricheur à l’as de carreau.”
Après avoir laissé les enfants s’exprimer, je leur expliquerai
qui sont les personnages et quelle est la situation.
Nous établirons le rapport entre un et as ( cartes du un, mais aussi
“champion de…”
Et je ferai le lien avec le premier jour d’école.
Nous aborderons aussi la notion de triche pour en tirer une règle
de vie bien utile pour la suite.

Le tricheur à l'as de carreau Georges de La Tour
Le tricheur à l’as de carreau Georges de La Tour
Pour comprendre: Commentaire trouvé ici   
Quatre personnages sont réunis autour d’une table et jouent aux cartes.
Ils semblent tous suspendus dans le temps. A droite, un jeune homme
richement habillé passe en revue ses cartes. Il est isolé des autres
protagonistes et ne partage pas la complicité de ces derniers, visible
dans les jeux de regard. Légèrement excentrée, une femme,
à la coiffe sophistiquée et au décolleté plongeant, nous dirige par son
regard et par le geste de sa main vers la gauche de la composition.
Là, un autre joueur plongé dans l’ombre sort discrètement un as de
carreau dissimulé à l’arrière de sa ceinture.
Enfin, entre lui et la courtisane, une servante prépare un verre
de vin. La situation paraît assez claire. Le jeune homme attiré dans
le jeu par la courtisane qui ne manque pas d’atouts, est enivré et
va être dépouillé par l’homme de gauche.

Deuxième tableau:
L’homme et son image       Marc Chagall (1927)
On peut raconter l’histoire de Narcisse qui tombe amoureux de son reflet.
Cela  peut être aussi l’occasion d’ aborder la notion de double

Troisième tableau:
Trois pommes et une tasse de thé Auguste Renoir (1919)
Où l’on voit que 3+1 ne font pas forcément  quatre. On rejoint ici
la notion de “nombre-de” proposée par Stella Baruk.

Quatrième tableau
Quatre arbres Egon Schiele (1917)
 Commentaire trouvé dans “Compter le monde”:
Le peintre a revêtu les habits d’un géomètre et, muni de
ses outils, il va réaliser un paysage.
Il découpe des bandes horizontales pour le fond. Il les empile
des plus foncées dans la partie basse du tableau aux plus
faiblement éclairées par un soleil couchant dans la partie haute.
Les quatre arbres, alignés, plantés à intervalles réguliers,
tendent un voile sur ce paysage.

Cinquième tableau:
Cinq prunes Edouard Manet (1880)
La disposition des prunes permet d’aborder la décomposition
de cinq en : 2 + 3 ou 3 + 2.
On peut alors imaginer d’autres dispositions…

Sixième tableau:
Vitrail Jean-Michel Folon
à voir sur le Blog de Clio

Septième tableau:
Magritte

René Magritte La grande table
Merci à ptitejulie qui m’a donné  le nom de ce tableau trouvé sur
Google images. Il a été peint vers 1962- 1963.
Je l’ai retenu pour ses couleurs, sa simplicité.
Je pense que les enfants peuvent avoir des choses à dire…

Huitième tableau
Bateaux de pêche sur la plage Vincent Van Gogh 1888

Pour le moment, je n’ai pas trouvé de tableau pour le nombre 9.
Mais il se peut que je m’arrête à 8 (2 semaines de 4 jours…)

J’envisage de terminer par une séance de création,
peut-être en peinture, peut-être à la manière de… avec le choix
du tableau pour chaque enfant.
Ou bien la création d’une oeuvre individuelle ou de groupe
ou collective, en lien avec les nombres…
Ou encore la création d’un tableau pour le nombre 9!

11 Replies to “Les nombres dans la peinture

  1. Excellente idée ! qui donne des idées
    Tu pourrais peut-être compléter ces découvertes avec l’album “Je cherche les nombres dans l’art” de Lucy Micklethwait Bayard Jeunesse.
    Cordialement

  2. Et bien ça c’est original! Ca me plait beaucoup!
    POur le Magritte, je crois que c’est “La grande table”. J’ai fait clic droit, rechercher l’image sur Google.

  3. Merci pour la référence Liliane, je vais chercher ça…
    Merci ptitejulie, je vais noter ce titre.
    Contente que cet article vous plaise à toutes deux!

  4. Pingback: Projet d’année: la forêt – Gentiane

  5. Pingback: Chaque jour compte: les 5 premiers jours d’école – Gentiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com